D’après la presse camerounaise Camer.be un certain Apollinaire M., 39 ans, à été sujet de séquestration par trois filles, suite à cette situation et quelques mouvements bruits que faisait cet homme pour s’en sortir de la séquestration, il a été arrêté par la police pour motif (tapage nocturne), responsable dans une menuiserie,  L’homme bataillait contre trois belles de nuit dans une chambre, où il venait pourtant d’être servi par l’une d’entre elles – payée 4.000 F pour la séance « express ».

L’accrochage est survenu par la suite, pour des raisons expliquées à la police.

Selon l’information qui circule, ce monsieur habite dans un coin que l’on dénomme ( marcher de sexe) lieu où les femmes se prostituent pour trouver un gagne pain.

Pour certaines personnes l, Apollinaire a trouvé les prostituer pour se satisfaire vu que sa femme qui est en pause d’accouchement il y a de cela 3 mois.

Selon Apollinaire, il avais sollicité une seule femme mais du coup il constate la présence de trois filles qui l’on séquestré.

Le trio en face lui rappelle alors ses persiflages et outrages continus à l’endroit des prostituées du coin, et lui dit que l’heure est venue de payer pour ce manque de respect.

Et, littéralement, les filles lui demandent de payer s’il veut sortir. Montant de la « rançon », 5.000 F. L’homme menace de faire du bruit, les filles lui répondent qu’elles sont des « ampoules grillées » : il peut donc brailler autant qu’il veut.

Apollinaire donne alors l’impression de céder : il dit avoir 3.500 F dans son téléphone. Le trio accepte qu’il les transfère, mais soudain, l’homme tente une sortie en force, en faisant du boucan.

Les bruits de la bagarre alertent le réceptionniste, qui saisit le poste de police voisin. Il est environ 4h du matin, et le tapage a aussi attiré des riverains, dont un reconnaît Apollinaire. Il court alors chez ce dernier alerter son épouse. La dame réveille à son tour sa belle-mère et un des frères de son mari. 

Laisser un commentaire