La délégation de Voix et Leadership des femmes ont échangé le lundi 14 mars, avec Mme Joséphine membre de la plénière de la CENI sur la parité homme/femme pour contribuer à la réforme de la loi électorale, au siège de la commission Électorale Nationale indépendante.

Conduite par Asdrid Tambwe, la démarche de cette délégation est celle de Corriger les incohérences existant dans la Constitution

Madame Joséphine Ngalula révèle que cette délégation conduite par Astrid Tambwe, son porte-parole, a introduit son plaidoyer car elle vaudrait contribuer à l’élaboration de la loi électorale afin de pouvoir tenir compte de la représentation paritaire homme-femme dans toutes les propositions de loi.

Elle a rassuré cette délégation que, le président De la Ceni Dénis Kadima a aussi indiqué le 04 Mars lors de la réunion préparatoire du cadre de concertation que « violer Les droits de la femme c’est transgresser les droits humains ».

Donc la place de la femme à la réforme de la loi électorale est de grande envergue.

Elle précise que « leurs partenaires ont proposé 9 articles à amender pour corriger les incohérences existant notamment dans l’article 13 de la Constitution ».

Elle ajoute que, La nouvelle image que veulent cette délégation est d’imprimer va assurément confirmer leur ambition d’aller dans ce sens.

Elles révèle que cette délégation sont venues forcer une porte déjà grandement ouverte et ont souhaité que la CENI devienne leur alliée en cette matière.

Réjoui de cet entretien, la porte-parole de « Voix et leadership des femmes »

Révèle qu’elle sont entrain de travailler sur la réforme électorale, leurs souci est que les femmes intègres la représentation paritaire homme-femme selon les prescrits de la constitution.

Elle sont d’accord d’apprendre les dispositions prises par la Centrale électorale sur cette question.

Plus24actu/Actu30

Laisser un commentaire