Élections 2023 : La population de Kwamouth sera enrôlée rassure (Denis Kadima) Alors que le village de Kwamouth est touché par des affrontement tribal, le gouvernement et la CENI se débrouillent pour trouver la solution pour l’enrôlement des Congolais qui se trouve dans cette partie de la RDC. Le mercredi 28 septembre 2022, la gouverneure de la province de mai-ndombe Rita Bola à échanger avec le numéro un de la Commission électorale nationale indépendante Denis Kadima à Kinshasa, sur des préparatifs de l'enrôlement des électeurs dans la province du mai-Ndombe, plus précisément dans le territoire de Kwamouth. Au cours des échanges, Denis Kadima a rassuré la cheffe de l’exécutif provincial du Maï-Ndombe de l’organisation de l’enrôlement des électeurs à Kwamouth. « Nous sommes venue à la CENI pour en savoir en ce qui concerne l’enrôlement des électeurs. Le président de la CENI, en retour Nous a assurer que l’enrôlement aura lieu dans notre province plus particulièrement dans le territoire de Kwamouth, qui est momentanément un peu dépeuplé suite au conflit qui oppose deux tribus dans ce territoire », déclare Rita Bola gouverneure de cette province. Il sied de rappeler que cette partie du pays est toucher par l’affrontement ethnique entre les Tékés et les Yaka, ce conflit, a débuté à la fin du mois de juillet, a déjà fait plus de 150 morts à Kwamouth, parmi lesquels les éléments forces de l'ordre et de sécurité ainsi que des chefs coutumiers tués. Meschack LofakaÉlections 2023 : La population de Kwamouth sera enrôlée rassure (Denis Kadima) Alors que le village de Kwamouth est touché par des affrontement tribal, le gouvernement et la CENI se débrouillent pour trouver la solution pour l’enrôlement des Congolais qui se trouve dans cette partie de la RDC. Le mercredi 28 septembre 2022, la gouverneure de la province de mai-ndombe Rita Bola à échanger avec le numéro un de la Commission électorale nationale indépendante Denis Kadima à Kinshasa, sur des préparatifs de l'enrôlement des électeurs dans la province du mai-Ndombe, plus précisément dans le territoire de Kwamouth. Au cours des échanges, Denis Kadima a rassuré la cheffe de l’exécutif provincial du Maï-Ndombe de l’organisation de l’enrôlement des électeurs à Kwamouth. « Nous sommes venue à la CENI pour en savoir en ce qui concerne l’enrôlement des électeurs. Le président de la CENI, en retour Nous a assurer que l’enrôlement aura lieu dans notre province plus particulièrement dans le territoire de Kwamouth, qui est momentanément un peu dépeuplé suite au conflit qui oppose deux tribus dans ce territoire », déclare Rita Bola gouverneure de cette province. Il sied de rappeler que cette partie du pays est toucher par l’affrontement ethnique entre les Tékés et les Yaka, ce conflit, a débuté à la fin du mois de juillet, a déjà fait plus de 150 morts à Kwamouth, parmi lesquels les éléments forces de l'ordre et de sécurité ainsi que des chefs coutumiers tués. Meschack Lofaka

Alors que le village de Kwamouth est touché par des affrontement tribal, le gouvernement et la CENI se débrouillent pour trouver la solution pour l’enrôlement des Congolais qui se trouve dans cette partie de la RDC.

Le mercredi 28 septembre 2022, la gouverneure de la province de mai-ndombe Rita Bola à échanger avec le numéro un de la Commission électorale nationale indépendante Denis Kadima à Kinshasa, sur des préparatifs de l’enrôlement des électeurs dans la province du mai-Ndombe, plus précisément dans le territoire de Kwamouth.

Au cours des échanges, Denis Kadima a rassuré la cheffe de l’exécutif provincial du Maï-Ndombe de l’organisation de l’enrôlement des électeurs à Kwamouth.

« Nous sommes venue à la CENI pour en savoir en ce qui concerne l’enrôlement des électeurs. Le président de la CENI, en retour Nous a assurer que l’enrôlement aura lieu dans notre province plus particulièrement dans le territoire de Kwamouth, qui est momentanément un peu dépeuplé suite au conflit qui oppose deux tribus dans ce territoire », déclare Rita Bola gouverneure de cette province.

Il sied de rappeler que cette partie du pays est toucher par l’affrontement ethnique entre les Tékés et les Yaka, ce conflit, a débuté à la fin du mois de juillet, a déjà fait plus de 150 morts à Kwamouth, parmi lesquels les éléments forces de l’ordre et de sécurité ainsi que des chefs coutumiers tués.

Meschack Lofaka

Laisser un commentaire