L’agence nationale des fréquences (ANFR) a dans un communiqué rendu public le mardi 12 septembre annoncé la cessation de la vente provisoire de l’IPhone 12.
D’après elle, ce téléphone d’une forte intelligence émet des ondes très puissantes par rapport aux principes européens.

La source appelle à la société productrice de ce téléphone à faire une mise en jour corrective de ce téléphone.

Pour ANFR ce smartphone a des capacités de détecter la proximité immédiate du corps humain grâce à ses capteurs de mouvements et de proximité.

Aussitôt appris la nouvelle, la société Apple explique avoir fourni des résultats d’études indépendantes, menées en laboratoire qui prouvent que IPhone 12 respecte les normes européennes.

D’après juge Gilles Brégant, il y a aucun élément qui pourra prouver le contraire car l’ANFR qui examine les émissions des ondes.

Les examens de prélèvements de l’IPhone ont commencé bien avant sa sortie. Les constants étaient que l’IPhone a dépassé les limites des ondes électromagnétiques émises qui absorbe le corps humain.
Depuis que les constants ont été faits aucuns changements ont étés corrigé. Pour éviter des catastrophes, la décision est que tous les iPhone 12 soient touchés, à l’exception des iPhone 12 mini et iPhone 12 pro, pour lesquels les tests n’ont pas révélé d’excès.

Laisser un commentaire