Depuis le mois de septembre 2021 jusqu’aujourd’hui 22 cas  de décès maternel sont signalés dans le secteur de Walendu Tatsi.

Selon Joël Mande, le chef de secteur de Walendu Tatsi après avoir fait un constat suite à une mission effectuée dans la zone, signal que cette situation est due à la carence de personnels soignant qui répondent aux exigences sanitaires et au manque des structures médicales dont la plupart sont détruites par les assailants .

De ce fait le chef de secteur n’a pas manqué à glisser un mot pour les autorités de la place en disant: 

« Les ituriens doivent désarmer leurs cœurs pour que cette province retrouve la paix ». 

Julia mpundu

Plus24actu.com

Laisser un commentaire