Kinshasa : les journalistes membres du RAJEC protestent contre la détention de Stanys Bujakera

Politique

L’ultimatum étant expiré, plus d’une dizaine de journalistes membres de l’association Rassemblement de Journalistes pour l’Emergence du Congo (RAJEC), ont passé à la vitesse supérieure. Ce mercredi 20 juillet, ces derniers munis de banderoles, sifflets et autres affiches, ont manifesté.

Réunis en sit-in, on pouvait les entendre scander notamment : « le Journalisme n’est pas un crime encore moins du terrorisme. La place du Journaliste n’est pas en prison mais à la rédaction. »

Les journalistes ont ainsi a envahi le ministère de la Justice pour réclamer la libération du Journaliste Stanys Bujakera actuellement en détention à la prison centrale de Makala à Kinshasa, déposant en parallèle un mémorandum. Et selon le porte-parole de cette association Edmond Izuba, d’autres manifestations sont prévues.

La mise sous MAP de ce correspondant de Jeune Afrique a suscité une vague de critiques de la presse nationale et internationale contre les autorités publiques. Accusant celles-ci de vouloir faire reculer la démocratie en RDC.

Poursuivi pour « propagation des fausses informations », le journaliste Stanys Bujakera a été interpellé le 08 août dernier à l’aéroport de N’djili, alors qu’il s’apprêtait à prendre son vol pour Lubumbashi.

Bobo Anan Mokonzi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *