Ce jeudi 7 mars, les rues de Kinshasa ont été le théâtre d’une mobilisation exceptionnelle. Les agents du ministère des Postes, Télécommunications, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PTNTIC) ont exprimé leur mécontentement face à l’inertie gouvernementale concernant l’application de la nouvelle grille barémique, approuvée il y a deux ans mais restée lettre morte.

Les fonctionnaires, qui ont investi l’espace public en signe de protestation, réclament avec force l’application de cette grille qui devrait normalement régir leurs salaires et avantages. « Nous sommes ici pour faire entendre notre voix, pour que nos droits soient respectés », déclare un des manifestants, visiblement frustré par la situation.

La nouvelle grille barémique, qui avait suscité l’espoir d’une amélioration des conditions de travail au sein du ministère, semble être tombée dans l’oubli des décideurs. Les agents, las d’attendre, ont donc décidé de passer à l’action en demandant l’implication personnelle du Président de la République pour débloquer la situation.

Cette manifestation souligne une fois de plus les défis auxquels sont confrontés les travailleurs du secteur public en RDC, dans un contexte où les réformes administratives et la valorisation du personnel sont plus que nécessaires. Les yeux sont désormais tournés vers le gouvernement et le Président, dont la réponse pourrait déterminer l’issue de cette revendication légitime.

Laisser un commentaire