La CENI tient à souligner son engagement envers la réalisation d’élections crédibles, transparentes et ouvertes à tous.

A la une Election

Dans un communiqué publié le mardi 31 octobre, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a répondu aux allégations de sept candidats à la présidence qui ont critiqué le manque de transparence dans le processus électoral actuel.

La CENI a souligné qu’elle a mené de nombreuses activités depuis le début du cycle électoral actuel pour garantir des élections crédibles, transparentes, pacifiques et inclusives. Elle a également rappelé qu’elle a démontré à plusieurs reprises son impartialité et son sens de la justice, et regrette que certains acteurs tentent de créer des tensions au lieu de reconnaître les efforts déployés pour respecter les délais constitutionnels.

La CENI a également précisé que les listes définitives des électeurs seront affichées dans chaque bureau de vote au moins 15 jours avant le jour du scrutin, conformément à l’article 8 alinéa 4 de la loi électorale.

Pour assurer la transparence, la CENI a mis en place une cellule de gestion de projets et des marchés publics pour se conformer aux lois et règlements en vigueur. Elle sollicite systématiquement l’avis de non-objection de la Direction générale de contrôle des marchés publics pour tout marché, conformément à la loi relative aux marchés publics en République démocratique du Congo.

La CENI a noté que tout retard dans certaines opérations est principalement dû à la volonté de répondre aux demandes successives de prolongation formulées par les parties prenantes. Elle s’est engagée à tenir les élections dans les délais légaux.

En ce qui concerne les problèmes liés aux cartes d’électeurs, la CENI a indiqué qu’elle a déjà commencé à délivrer des duplicatas dans ses antennes selon les conditions fixées par la loi. Elle a également décidé d’étendre cette opération au niveau des communes, secteurs et chefferies.

Toutefois, elle tient à souligner que les défis techniques, opérationnels et logistiques rencontrés ne doivent pas être politisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *