Lors d’une messe  célébrée le dimanche 24 décembre 2023 à la cathédrale Notre-Dame du Congo, le cardinal Fridolin Ambongo a abordé des sujets cruciaux liés aux élections générales.

Dans son homélie, il a exprimé des inquiétudes concernant l’organisation des élections prévues pour le 20 décembre. Le cardinal a déclaré : « Nous venons d’assister à ce qu’on pourrait appeler un gigantesque désordre organisé et planifié ». Il a souligné les violences qui ont entaché le processus de vote du 20 au 22 décembre à travers le pays.

L’archevêque métropolitain de Kinshasa a également fait allusion à des images qu’il a qualifiées d’« insoutenables ». L’une de ces images montrait l’agression d’une femme parce qu’elle avait voté pour un candidat de l’opposition. Le cardinal s’est interrogé sur l’image que le pays projette à l’international et a exprimé sa préoccupation quant à la descente du pays vers de tels actes de violence.

Pour rappel, le cardinal Fridolin Ambongo avait déjà émis des doutes sur l’effectivité et la technique des élections à venir le 20 décembre. Ses paroles soulignent l’importance d’un processus électoral transparent et pacifique pour la République démocratique du Congo.

Meschack Lofaka 

Laisser un commentaire