Il s’est ouvert le 6e synode des évêques le mercredi 04 octobre 2023 à Rome sur l’avenir de l’église. Cette messe a été célébrée par le cardinal Giovanni Battista Re, doyen du Collège cardinalice est a enregistré une forte participation des fidèles.

Cette grande assemblée doit débattre de sujets et des questions particulièrement sensibles au sein de l’Eglise catholique comme la lutte contre la pédocriminalité, le célibat des prêtres ou l’accueil des personnes LGBT.

Le Pape prône sur une Église hospitalière et miséricordieuse. Pour le pape François, le synode signifie marcher ensemble dans une Église « qui bénit et qui accueille ». Il n’est pas un rassemblement politique, ni une réunion parlementaire polarisée, mais une convocation dans l’Esprit Saint, un lieu de grâce et de communion.

Le souverain Pontife, souligne qu’en ce début du synode, l’Église n’a pas besoin d’un regard immanent, « fait de stratégies humaines, de calculs politiques ou de batailles idéologiques ». Les participants n’y sont pas réunis pour une réunion parlementaire ou pour élaborer un plan de réforme ; mais plutôt pour « marcher ensemble sous le regard de Jésus, qui bénit le Père et accueille tous ceux qui sont fatigués et opprimés ».

Le pape appelle les chrétiens a adopté le regard de Jésus Maitre comme point de départ. Il révèle que dans des situations difficiles, Jésus ne s’est pas laissé abattre par la tristesse mais Il a levé les yeux vers le ciel, il a béni le Père. Les chrétiens doivent aussi adopter cette attitude dans des moments difficiles afin de tourner leurs yeux vers le Seigneur.

Ce que vous devez savoir sur le Synode :

Le synode est une rencontre des évêques aussi de laïcs qui se réunissent et doivent débattre sur les grandes questions liées à l’Eglise catholique. Cette rencontre a existé depuis les premiers temps du christianisme, où il s’agissait d’assemblées de fidèles. C’est en 1965, après le concile Vatican II, le pape Paul VI qui remet la pratique au goût du jour et en fait une « institution permanente ». Le synode qui s’ouvre aujourd’hui est le 16e depuis les années 1960.

S’agissant de son déroulement, il faut savoir que l’Eglise organise une grande consultation des fidèles pendant deux ans avant le début des débats.

Les consultations se font partout dans le monde. C’est à partir d’une synthèse de cette consultation que les débats vont se tenir, à huis-clos, jusqu’au 29 octobre prochain.  Sur les 464 membres présents, 365 auront le droit de vote. Les 100 autres seront présents en tant qu’observateurs.

Laisser un commentaire