Lubumbashi : les FARDC et la Police doivent quitter les carrières minières artisanales dans 48h

Lubumbashi : les FARDC et la Police doivent quitter les carrières minières artisanales dans 48h

Société

La mesure vient de tomber. Et cela, pour le bonheur des uns et le malheur des autres.

À l’issu d’une réunion du conseil provincial de sécurité, le Vice-ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, Jean-Paul Molipo, qui séjourne à Lubumbashi, a relayé la décision du gouvernement National.

Celle-ci consiste à exiger le départ sans condition aucune, de tous les éléments de l’ordre, en l’occurrence, les forces armées de la RDC et la police, dans les carrières minières artisanales.

À en croire le compte rendu de cette rencontre, lu par le ministre provincial de l’intérieur Éric Muta, « Tous les éléments de la PNC, de FARDC et de la Garde Républicaine devront être évacués de toute urgence des carrières minières à exploitation artisanale. Il est donné 48 heures aux FARDC et à la PNC pour l’évacuation de leurs éléments des carrières minières à exploitation artisanale », a déclaré le ministre de l’intérieur.

Par la suite, le conseil provincial de sécurité du Haut-Katanga a aussi pris la résolution d’interpeller tous les éléments de la FARDC et de la PNC en situation irrégulière dans cette partie de la RDC.

Jean-Abedi/Plus24actu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *