jeudi, février 22, 2024

Le mardi 06 décembre 2022, deux groupes armés ayant pris part la troisième session des consultations de paix de Nairobi ont signé, le communiqué final de ces assises, marquant ainsi leur acceptation du Programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation (P-DDRCS).

Cette signature a été faite devant le facilitateur dudit processus, Uhuru Kenyata, le mandataire spécial du Président Félix Tshisekedi et quelques représentants des groupes armés et de la société civile. Cette signature comporte dix résolutions opposables aux parties prenantes à ces consultations dont l’objectif était de mettre fin aux conflits armés et ramener la paix dans la partie Est de la RDC.

La présentation de ce a été faite par le facilitateur Uhuru Kenyatta et le mandataire spécial Serge Tshibangu.

Selon cette conclusion prise, les signataires du communiqué de Nairobi décident de mettre en place un groupe de travail, qui aura pour mission de mettre en place un examen et le traitement de la question des prisonniers des groupes armés et faire rapport aux instances judiciaires spécialisées pour une solution idoine.

D’après l’article écrit par l’agence congolais de presse, ils ont demandé que le programme de développement des 145 territoires travaille en étroite collaboration avec le PDDRCS afin de permettre l’intégration des membres des communautés et de créer des opportunités d’emploi, de commerce et d’entreprenariat au niveau local.

Aussi, ils ont démandés, leurs integration dans l’armée Congolais. S’agissant de cette démande, Uhuru Kenyatta s’est engagé à porter la question à l’attention du Président Tshisekedi afin de se conformer à l’esprit du P-DDRCS.

6.3/10

Actualités