Le Président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a décidé de prolonger la mission de l’informateur Augustin Kabuya, chargé d’identifier la coalition majoritaire à l’Assemblée nationale en vue de la formation du gouvernement. C’est ce qu’a annoncé le directeur de cabinet du chef de l’État, dans un communiqué diffusé lundi 26 février 2024.

Selon le communiqué, le Président de la République a examiné le rapport préliminaire que lui a remis l’informateur, après plus de deux semaines de consultations avec les partis politiques, les regroupements et les personnalités politiques de toutes tendances représentées au Parlement. Le chef de l’État a demandé à l’informateur de compléter son rapport par certains éléments structurants qui faciliteront la conclusion d’un accord de Gouvernement entre les membres de la coalition majoritaire, portant sur la composition du Gouvernement et sur les objectifs programmatiques qu’ils se fixent.

Cette prolongation de la mission de l’informateur intervient dans un contexte de crise politique en RDC, où le Président Tshisekedi a rompu son alliance avec son prédécesseur Joseph Kabila, qui dispose encore d’une majorité parlementaire. Le chef de l’État a lancé en décembre 2023 une initiative baptisée “Union sacrée de la nation”, visant à rassembler une nouvelle majorité autour de son projet de réformes. Plusieurs partis et personnalités politiques ont rejoint cette initiative, mais le processus de formation du gouvernement se heurte à des difficultés liées à la répartition des postes ministériels et à la définition du programme gouvernemental.

L’informateur Augustin Kabuya, qui est également le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti du Président Tshisekedi, a pour mission de dresser la liste des députés qui soutiennent l’“Union sacrée de la nation” et de proposer au chef de l’État un Premier ministre issu de cette coalition. Il dispose désormais d’un délai supplémentaire pour achever sa mission et permettre au Président Tshisekedi de nommer un nouveau gouvernement.

Laisser un commentaire