L’ancien président de l’Assemblée nationale de la RDC, Jean-Marc Kabund est condamné à 7 ans de prison ferme pour cause outrage au chef de l’État et quelques infractions le mercredi 13 septembre 2023.

D’après les juges, l’opposant Jean-Marc Kabund est un sujet de la propagation de faux bruits des faits qu’il avait commis lors de l’annonce son départ du camp présidentiel et la création de son propre parti politique.

Il sied de signaler, Kabund est éligible pour les prochaines élections présidentielles de ce décembre 2023.

Une condamnation qui suscite plusieurs débats dans la ville de Kinshasa dont ses combattants considèrent comme une injustice politique et l’acharnement en son égard.

Les juges de la haute cour ont retenu toutes les charges qui pèsent sur lui et l’ont infligé une peine supérieure de trois ans de prison requise par le procureur.

Laisser un commentaire