RDC: La détresse des prisonniers de Masisi sans justice ni soins

A la une Découverte

La prison centrale du territoire de Masisi, dans la province du Nord-Kivu, est le théâtre d’une grave crise humanitaire. Selon la société civile locale, plus d’une centaine de détenus y sont livrés à eux-mêmes depuis plus de six mois, sans procès ni assistance médicale.

Le rapporteur général de la société civile, Télésphore Mitondeke, a alerté sur la situation dramatique de ces prisonniers, qui souffrent de la faim, de la maladie et de l’insalubrité.

« Les prisonniers sont laissés pour compte. Il faut considérer une fois encore que, ce sont des vies humaines dans la prison qui sont abandonnées à leur triste sort, parce qu’il n’y a pas de procédures judiciaires d’autant plus que les audiences ne se font plus. Les prisonniers restent dans leurs cellules comme des colis dans un dépôt », a-t-il dénoncé.

La cause de cette situation est l’absence de magistrats civils dans le territoire de Masisi, qui ont été évacués vers Goma face à la menace des rebelles du M23, sur ordre de leur hiérarchie.

« Actuellement, il n’y a aucun magistrat civil. Au niveau du parquet civil, il n’y a aucun magistrat, seulement les agents de l’administration admis au niveau de l’auditorat ou le parquet militaire. Tous les magistrats ne sont pas là que ce soit les magistrats de siège ou des magistrats debout au niveau de l’auditorat ou parquet militaire », a-t-il révélé.

La société civile demande aux autorités compétentes de prendre des mesures urgentes pour rétablir le fonctionnement de la justice et garantir les droits des détenus de Masisi.

Plus24actu.com/ Radio okapi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *