Le paysage politique de la République démocratique du Congo (RDC) est en ébullition, et les regards sont tournés vers le poste de Premier ministre. L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti présidentiel, revendique ce rôle clé dans le gouvernement à venir.

La Primature : Un Enjeu Majeur

Dimanche dernier, lors d’une matinée politique au siège de l’UDPS, l’informateur désigné par le Président Félix Tshisekedi, Augustin Kabuya, a annoncé que la Primature serait réservée à leur parti. Le Président lui-même aurait confirmé cette décision, conditionnée à la majorité parlementaire apportée par l’UDPS.

« Si vous venez avec la majorité, je vais donner la primature à l’UDPS. Puisque vous avez tenu votre parole en me ramenant la majorité, je tiendrai la mienne et vous accorderai la primature », a déclaré M. Kabuya devant des militants en liesse.

Un Choix Délicat

Cependant, Augustin Kabuya a préféré décliner cette offre. Il a exprimé sa préférence pour le poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, afin de ne pas exposer le chef de l’État pour ses intérêts personnels. Une décision qui souligne l’importance de la Primature et les enjeux politiques qui l’entourent.

L’UDPS en Position de Force

Lors des dernières élections législatives, l’UDPS a remporté la première place avec 69 députés à l’Assemblée nationale, sans compter ses alliés au sein du parti au pouvoir (Mosaïque). Le parti présidentiel est donc la principale force politique représentée à la chambre basse du Parlement.

L’Union Sacrée de la Nation

L’Union sacrée de la nation, la famille politique du Président Tshisekedi, a également obtenu la majorité des autres sièges. En revanche, l’opposition occupe moins de 10 % des sièges à l’hémicycle. Dans son premier mandat, le Président Tshisekedi avait d’abord composé avec un Premier ministre issu du camp de son prédécesseur Joseph Kabila, le professeur Ilunga Ilunkamba. Puis, il a désigné Jean-Michel Sama Lukonde pour succéder à ce poste.

En somme, la Primature en RDC reste un enjeu crucial, et la décision finale aura des répercussions sur l’avenir politique du pays.

Laisser un commentaire