Le gouvernement de la République démocratique du Congo, dirigé par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, a présenté sa démission collective au président Félix Tshisekedi, ce mardi 20 février 2024. Cette décision fait suite à l’élection de plusieurs ministres comme députés nationaux ou provinciaux lors des scrutins du 30 décembre 2023.


Selon la Constitution, les membres du gouvernement ne peuvent cumuler leur fonction avec un mandat parlementaire. Ils avaient jusqu’au 20 février à minuit pour choisir entre leur poste ministériel ou leur siège à l’Assemblée nationale ou aux assemblées provinciales.
Le Premier ministre Sama Lukonde, élu député national dans la circonscription de Kasenga (Haut-Katanga), a opté pour son mandat législatif et a remis sa démission au chef de l’État, entraînant celle de toute son équipe gouvernementale.
Dans un communiqué officiel émanant du Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, le président Tshisekedi a pris acte de la démission du Premier ministre et de son gouvernement et les a remerciés pour leur collaboration. Il les a également autorisés à expédier les affaires courantes jusqu’à la nomination et l’installation d’un nouveau gouvernement.
Le président Tshisekedi devra donc nommer un nouvel informateur pour identifier une majorité parlementaire et proposer un candidat Premier ministre. Ce dernier devra former un nouveau gouvernement qui devra obtenir la confiance de l’Assemblée nationale.
Le Premier ministre Sama Lukonde avait été nommé le 15 février 2021, après la rupture de la coalition entre le président Tshisekedi et son prédécesseur Joseph Kabila. Il avait formé deux gouvernements, le dernier en date étant celui du 24 mars 2023, composé de personnalités issues de l’Union sacrée de la nation, la nouvelle plateforme politique du chef de l’État.
Meschack Lofaka

Laisser un commentaire