C’est à l’institut national de formation judiciaire (INAFORJ) que madame La ministre d’Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo Kiese,  a lancé jeudi les travaux du sous groupe de travail sur les droits de l’homme, la protection des civils et des droits humains charger de préparer le plan de retrait ordonné et responsable de la MONUSCO.

La ministre Rose Mutombo Kiese rassure que ces travaux seront entrepris durant les rencontres pourront aider la RDC et son partenaire à pouvoir atteindre le départ ou le désengagement total de la mission onusienne tel que prévu par la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Pour le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations unies en RDC chargé des opérations et de  la protection, Kassim Diagne  révèle que, ce plan de la transition de la MONUSCO a été élaboré dans la perspective d’un transfert progressif des tâches de la Mission au gouvernement de la RDC, avec le soutien de toute l’équipe pays des Nations Unies et d’autres partenaires de la communauté internationale afin de permettre le retrait progressif, responsable et durable de la MONUSCO.

Pour rappel selon lui, aux mois de juin et juillet 2021, le gouvernement de la RDC et le Système des Nations Unies se sont engagés dans une série de discussions dans le cadre d’un groupe de travail conjoint coprésidé par le Premier ministre Jean Michel Sama Lukonde et la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU Bintou Keita.

Il rappel que Ces travaux ont mené à l’identification de 18 jalons et l’identification des domaines prioritaires d’actions et de partenariat stratégique qui constituent le fondement du plan de transition.

Plus24actu/ACP

RÉDACTION 

Laisser un commentaire