Une grève a été initiée par Les agents de la Direction Générale des Corridors de Développent Industriel (DGCDI) le 4 mars, exigeant le règlement de plus de dix mois de salaires en retard. Un rassemblement a eu lieu devant leur siège à Kinshasa pour exprimer leur mécontentement.

Cynthia Kubiha, la présidente du syndicat de l’entreprise, a exhorté le gouvernement à prendre part à la résolution de cette crise prolongée. Elle a demandé l’aide du ministre de l’Industrie, du ministre des Finances et du Premier ministre pour trouver une solution.

Elle a mis en garde contre le risque de licenciements massifs, insistant sur le fait que la fin de la grève ne serait envisageable qu’après le paiement intégral des salaires dus.

Malgré les tentatives de médiation de l’Inspection générale du travail, aucun accord n’a été trouvé. Les grévistes restent fermes sur leur position de ne pas retourner au travail tant que le paiement complet n’est pas effectué.

Les responsables de l’entreprise, actuellement indisponibles en raison d’enquêtes les visant, sont informés de la situation.

Les tentatives de Radio Okapi pour obtenir une déclaration du ministre de l’Industrie sont restées vaines.

Le directeur général de la DGCDI a été suspendu temporairement pour trois mois depuis le 23 novembre 2023, suite à des allégations de non-respect des directives du ministre, d’insubordination, d’abus de pouvoir, de tribalisme et de rébellion flagrante.

Laisser un commentaire