NEWS

Alerte

Dans un communiqué publié dans la nuit du lundi 13 juin, par le porte-parole du gouverneur de la province du Nord-Kivu, le général de brigade sylvain Ekenge, sur l’occupation de la ville de Bunagana par les rebelles du M-23 qui seraient soutenus par le Rwanda, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) restent décidées à défendre la cité de Bunagana au Nord-Kivu, « malgré ce que cela devrait coûter »

Pour le porte-parole du gouverneur du nord-kivu, l’occupation de cette partie du territoire national par le M23 est une invasion du Rwanda. 

« Après avoir constaté les revers subis par leurs protégés sur le terrain, les Forces de défense du Rwanda ont, cette fois, à découvert, décidé de violer l’intangibilité de nos frontières, et l’intégrité de notre territoire, en occupant la cité de Bunagana, le lundi 13 juin aux environs de 7 heures locales, du matin », déclare le General Sylvain Ekenge le porte-parole du gouverneur du Nord-Kivu. 

Les FARDC va tirer toutes les conséquences qui s’imposent, et défendront la patrie Face à cette invasion de la RDC.

General Ekenge exhorte la population à la vigilance, en demandant de faire confiance aux FARDC.

La population ne doit pas céder à la panique, ni à la crainte.

Elle doit se souvenir de ce qui s’était passé en 2013, sur les mêmes acteurs et le même environnement. Toutes les dispositions sont mises en place pour la reprise en main de la situation.

Il sied de rappeler que, depuis lundi de la semaine passée que les rebelles du M-23 ont pris possession de cette partie de la RDC.

Les rebelles du M23, dans l’est de la République Démocratique du Congo, affirment avoir pris la ville frontalière de Bunagana, près de l’Ouganda, selon leur porte-parole.

« Nous contrôlons toute la ville maintenant », déclare Willy Ngoma, porte-parole du M23, à la BBC Grands Lacs.

Cette affirmation fait suite à de violents combats entre l’armée et les rebelles qui ont vu lundi certains soldats gouvernementaux passer en Ouganda, rapporte Radio Okapi, une radio soutenue par l’ONU, citant des sources.

La prise de Bunagana a été confirmée par l’armée congolaise qui accuse plutôt le Rwanda d’occuper la cité frontalière en appui au M23.

Rédaction/Plus24actu.com

+243904472962

By : Meschack LOFAKA

6.3/10

Actualités