Le candidat de la coalition Lamuka, Martin Fayulu, est arrivé ce samedi à Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï, pour poursuivre sa tournée en vue de la présidentielle du 28 novembre 2023. Il a été accueilli par quelques 47 membres de sa famille politique, dont le président du parti Ecide, Jean-Bertrand Ewanga.

Martin Fayulu, qui s’est habillé en blanc, a tenté de se faire remarquer par la population en marchant sur quelques mètres dans les rues de la ville. Mais il n’a pas réussi à attirer une foule nombreuse, contrairement à ses précédents meetings à Kinshasa, Lubumbashi ou Goma. Certains habitants de Tshikapa ont même confondu le candidat de l’opposition avec le prophète Neehama Sikatenda, un leader religieux qui porte aussi souvent des vêtements blancs.

Le candidat de Lamuka, qui se présente comme le “candidat du peuple”, a dénoncé le “hold-up électoral” orchestré par le pouvoir en place et la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Il a appelé les électeurs à voter massivement pour lui et à défendre leur choix dans les bureaux de vote. Il a également promis de restaurer la paix et la sécurité dans le Kasaï, une région qui a été le théâtre de violences meurtrières entre les forces de sécurité et la milice Kamuina Nsapu entre 2016 et 2017.

Martin Fayulu doit tenir un meeting populaire à Tshikapa ce dimanche, avant de se rendre à Kananga, Mbuji-Mayi et Mbandaka. Il compte terminer sa campagne à Kinshasa le 26 novembre, deux jours avant le scrutin.

One thought on “RDC: Martin Fayulu à Tshikapa une présence sans impact”

Laisser un commentaire