Félix Tshisekedi appel à l’unité nationale

Le président réélu de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a exprimé sa volonté de travailler avec l’opposition lors de son deuxième mandat de cinq ans. Il a affirmé cette intention lors de son discours de prestation de serment devant la Cour Constitutionnelle, au stade des Martyrs de Kinshasa.

Un engagement pour la cohésion nationale

Tshisekedi a salué le rôle joué par ses adversaires lors de l’élection présidentielle de décembre 2023. Il a déclaré : « En tant que garant de la cohésion nationale, j’y veillerai, au même titre que j’exhorterai le parlement à assurer l’effectivité du rôle de porte-parole de l’opposition que cette dernière voudra bien désigner conformément à la constitution ».

Réactions de l’opposition

Prince Epenge, un des cadres de la plateforme de l’opposition LAMUKA, a salué cette initiative du chef de l’Etat : « L’idée de discuter tel que Félix Tshisekedi le préconise, nous sommes d’accord. Mais discuter pour dégager les responsabilités par rapport au chaos électoral, qui a semé la désolation et le désespoir au sein de notre peuple ».

Analyse de la proposition du chef de l’Etat

La proposition du chef de l’Etat à l’endroit de l’opposition soulève plusieurs questions. Parmi les invités pour en discuter, on compte Jacquemin Shabani, conseiller principal du chef de l’Etat en charge des questions politiques et électorales, Ferdinand Kambere, secrétaire permanent adjoint du PPRD, et Prince Epenge, président du parti politique Action pour la démocratie et le développement au Congo (ADD Congo).

En somme, le discours de Félix Tshisekedi marque une volonté de dialogue et de collaboration avec l’opposition, une initiative qui pourrait être déterminante pour l’avenir politique du pays.

Laisser un commentaire