RDC: Un renouvellement de 80 pourcent de l’Assemblée nationale

A la une Election

L’élection législative du 20 décembre 2023 a entraîné un renouvellement de près de 80% de l’Assemblée nationale de la RDC. C’est ce que révèlent les résultats publiés le 14 janvier.

En comparant la nouvelle Assemblée nationale avec celle de la précédente législature, on constate que la majorité des députés de la Chambre basse du Parlement sont des nouveaux élus.

La défection du FCC

En effet, la plupart des sièges qui étaient occupés par les députés du FCC, qui ont boycotté le processus électoral, ont été remportés par des cadres de l’Union sacrée. Seulement un peu plus de 20 % des anciens députés ont gardé leur siège.

Par exemple, au Sud-Kivu, sur les 25 députés, seuls 7 ont été réélus. Au Kwilu, 9 députés sur 22 ont été réélus et à Kinshasa, 15 sur 55 députés. Parmi les anciens députés réélus, on trouve Wivinne Moleka, Jacques Djoli et Patrick Muyaya.

Delly Sessanga, Leon Mondole et Juvenal Munubo font partie des députés qui ont perdu leurs sièges.

Parmi les 80% de nouveaux députés, on compte plusieurs membres du Gouvernement comme Acacias Mandubola, Antoinette Samba, Nicolas Kazadi, des ex-sénateurs comme plusieurs membres du bureau et des sénateurs comme Augustin Matata Ponyo, des membres des institutions provinciales comme la gouverneure Fifi Masuka du Lualaba.

Quelques députés du FCC comme Géneviève Inagosi et Célestin Mbuyu ont été réélus sous une autre étiquette.

Tous les membres du présidium de l’Union sacrée, sauf Jean-Pierre Bemba, sont élus députés nationaux. Il s’agit du président du Sénat Bahati Lukwebo, de celui de l’Assemblée nationale Christophe Mboso, de Vital Kamerhe, d’Augustin Kabuya et du Premier ministre Sama Lukonde. Plusieurs autres membres du Gouvernement, du Sénat et des institutions provinciales ont également intégré l’Assemblée nationale renouvelée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *