Au cours du conseil des ministres du vendredi 01 mars 2024 animé par le premier ministre Sama Lukonde, le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a annoncé l’envoi d’une mission évaluative de la situation humanitaire des déplacés dans la province du Nord-Kivu, dans l’Est du pays, où la sécurité est menacée par les attaques des rebelles du M23 soutenus par le Rwanda.

Composition de la mission 

Selon le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, cette mission sera composée de ministres, de députés nationaux élus par cette région, et d’autres personnalités. Elle se rendra à Goma, la capitale provinciale, conformément à la recommandation de la 116ème réunion du conseil des ministres, pour apporter l’appui du gouvernement aux populations affectées par la crise.

Participation au conseil des ministres 

Patrick Muyaya a précisé que le ministre des Affaires sociales, actions et solidarité nationale, ainsi qu’une forte délégation de focus des députés nationaux du Nord-Kivu, ont participé à la 127ème réunion du conseil des ministres, qui a eu lieu vendredi, pour faire le point sur la situation humanitaire et sécuritaire dans cette partie du territoire.

Les résolutions prises au cours du conseil des ministres 

Il a ajouté que cette réunion a permis de dégager les axes prioritaires des actions à mener dans l’assistance aux victimes de l’agression rwandaise par ses terroristes supplétifs du M23, un groupe armé qui a repris les hostilités en 2022 après avoir signé un accord de paix en 2013.

Le porte-parole du gouvernement a également indiqué que le conseil des ministres a abordé d’autres questions liées à la prise en charge des frais de participation des élèves finalistes aux examens d’état, des provinces sous état de siège, pour alléger les fardeaux des parents qui font déjà face à une situation difficile.

Il a fait savoir, en outre, que le ministre des Finances et celui de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) ont été chargés d’étudier la faisabilité de cette volonté exprimée par le gouvernement.

Par ailleurs, le gouvernement de la RDC a rendu hommage au Président Félix Tshisekedi pour ses efforts dans la recherche de la paix, grâce à sa “diplomatie agissante”.

D’après Patrick Muyaya, le conseil a salué la poursuite de l’offensive diplomatique du Président Tshisekedi en Belgique, où il a eu à échanger avec le Roi Philippe et le Premier ministre Alexander De Croo, notamment sur l’agression de la RDC par le Rwanda.

Le ministre de la Communication et médias a rapporté que ces rencontres ont permis au chef de l’Etat congolais d’aborder la problématique de l’exploitation des ressources naturelles du pays, et de sensibiliser les autorités belges sur la nécessité de prendre des sanctions contre les responsables politiques rwandais qui sont impliqués dans des activités illicites.

Il a souligné que la prise des sanctions pourrait favoriser le retour à l’application rapide de la feuille de route signée entre la RDC et le Rwanda, qui prévoit notamment le désarmement et la réintégration des combattants du M23.

Le ministre Muyaya a également évoqué la nécessité d’agir sur l’Union européenne afin d’obtenir le retrait de l’accord signé avec le Rwanda sur l’exploitation des matières précieuses critiques que ce pays ne possède pas, ou sinon de créer rapidement les mécanismes de traçabilité de ces matières.

Meschack Lofaka 

Laisser un commentaire