Le mouvement du scoutisme a fait ses preuves sur continent africain. Il s’agit d’un mouvement éducatif qui vise à former des citoyens responsables, solidaires et engagés, à travers des activités ludiques, culturelles et environnementales. Le scoutisme compte plus de 40 millions de membres dans le monde, dont plus de 8 millions en Afrique.

En République du Congo, l’organisation à travers le bureau exécutif a bien voulu se présenter au conseil consultatif de la jeunesse (CCJ) afin qu’ensemble qu’il puissent mutualiser les efforts pour la tenue de certaines activités conjointes, activités dont le but sera de contribuer au développement de la jeunesse en les aidant à se réaliser en tous points.

Le CCJ est un organe consultatif qui représente les jeunes auprès des pouvoirs publics et qui contribue à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques de jeunesse. Il est composé de 30 membres issus de diverses organisations de jeunesse, de la société civile, du secteur privé et des institutions publiques.

Lors d’une réunion tenue le 4 novembre 2023 à Brazzaville, le secrétaire exécutif du CCJ, Michrist Kaba Mboko, et le président national du scoutisme congolais, Jean-Pierre Nkouka, ont signé une convention de partenariat visant à renforcer la collaboration entre les deux structures. Ils ont convenu de mettre en place un comité de suivi qui sera chargé de planifier et de coordonner les activités communes.

Parmi les activités envisagées, il y a la participation des scouts à la campagne de sensibilisation sur la prévention du VIH/SIDA, la promotion du volontariat et du civisme, l’organisation de camps de vacances et de formations, la célébration de la journée mondiale du scoutisme, et la participation aux forums nationaux et internationaux sur la jeunesse.

Les deux parties ont exprimé leur satisfaction et leur espoir de voir ce partenariat porter ses fruits pour le bien-être de la jeunesse congolaise. Ils ont également invité les autres organisations de jeunesse à se joindre à eux pour créer une synergie d’actions en faveur du développement du pays.

Laisser un commentaire