Depuis l’expiration du titre 42curbs les passages de migrants à la frontière entre les États-Unis et le Mexique n’ont pas augmenté de façon inattendue.

Cette déclaration est faite par l’administration Biden dimanche 14 Mai 2023.

Il signale que le rétablissement des sanctions pénales pour entrée illégale est probablement la principale raison.

Selon la déclaration d’Alejandro Mayorkas, secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis, ce constant est fait par les agents de la patrouille frontalière, ils soulignent que 50 % du nombre de migrants qui franchissent la frontière depuis jeudi, lorsque l’administration du président Joe Biden a adopté une nouvelle réglementation en matière d’asile visant à décourager les passages illégaux.

« Les chiffres que nous avons connus au cours des deux derniers jours sont nettement en baisse par rapport à ce qu’ils étaient avant la fin du Titre 42 », déclaration faite par Mayorkas sur le programme « État de l’Union » de CNN. Il a dit qu’il y a eu 6 300 rencontres à la frontière vendredi et 4 200 samedi, mais a averti qu’il était encore tôt dans le nouveau régime.

Mayorkas a crédité les sanctions pénales pour les migrants qui entrent illégalement dans le pays, qui a repris en vertu de la loi existante après l’expiration du Titre 42, pour la diminution des passages.

La règle de l’ère de la COVID-19 adoptée sous l’ancien président Donald Trump a permis aux responsables d’expulser rapidement les migrants sans procédure d’asile, mais n’a pas imposé de sanctions.

Laisser un commentaire